Secteur d'activité : Pharmacie - Chimie Fine
Activité de l'entreprise : 
Fabrication de produits pharmaceutiques, de produits chimiques à usage médicinal et produits d’herboristerie
Type d'entreprise : 
Grand groupe
Période de création de l'entreprise : Années 2000 
Interlocuteur(s) : Responsable maintenance – Chargé d'affaire

CONTEXTE DE L'ENTREPRISE

La société est un des leaders mondiaux de la production d’acide salicylique et produits dérivés. Les composés qu'elle fabrique sont utilisés notamment par des industries pharmaceutiques, cosmétiques, agroalimentaires.

PROBLÉMATIQUE FILTRATION

La société utilise de la soude 50% (mais également de la lessive de soude), afin de neutraliser des acides à certaines étapes de la synthèse des composés pharmaceutiques. Elle désirait filtrer la soude à réception (la soude arrive par citerne ferroviaire), afin d'éliminer les matières en suspension. Cette opération de dépotage, d'une durée de 2 à 4 heures, a lieu quotidiennement. Le client souhaitait recourir à un filtre à décolmatage automatique afin de réduire les interventions sur le matériel filtrant. Ce matériel devait respecter le cahier des charges suivant en matière de conditions d'utilisation :

- fluide à filtrer : liquide de Groupe I - soude 50 %

- pression maximale : 2,85 bar

- température maximale : 40 °C

- débit maximal : 30 m3/h

- viscosité maximale : 78 cPo

- densité maximale : 1520 kg/m3

 

LA SOLUTION FILTRATION PAR SOFISE

Nous avons préconisé l'utilisation d'un filtre auto-nettoyant en inox 316 L, doté des caractéristiques suivantes :

- entrée/sortie : DN80 PN16 - brides à face de joint relevée

- piquage de purge : DN50 PN16 - brides à face de joint relevée

- fermeture : porte à ouverture rapide à boulons basculants

- panier : crépine à profil triangulaire en inox, de 316 L, avec un seuil de filtration à 500 μm

- mécanisme : ligne d'arbre avec bras rotatif de nettoyage muni de 4 brosses et 4 racleurs

- étanchéité (certifiée FDA) : joint torique de porte FPM encapsulé PTFE et joint de panier et purge FPM.

 

Nous avons également retenu diverses options, à savoir :

1- un palier double étanchéité muni d'un double logement pour joint à lèvre avec détecteur et récupérateur de fuite intermédiaire entre les deux joints. Ce dispositif apportant robustesse et facilité d’entretien.

L'arbre du mécanisme a également été modifié pour pouvoir recevoir les deux joints à lèvre, le roulement à billes étant alors situé au-dessus de ces derniers.

2- des matériaux spécifiques utilisés pour les joint (EPROM), brosse (PP-inox) et racleur (PTFE-inox)

Ces éléments ont été fournis avec des certificats FDA (établi par le fabricant de joint pour l'EPDM et par nos soins pour le reste).

3- une tubulure utilisant des brides spécifiques à la norme DIN

Outre pour ses performances techniques (le décolmatage s'effectue en 2,5 h, là où le cahier des charges exigeait une durée inférieure à 4 h) notre solution a été retenue principalement pour deux raisons : son prix et sa simplicité d’utilisation.

 

Vous souhaitez améliorer vos dispositifs de filtration pour plus d'efficacité en production pharmaceutique ?

Contactez un expert filtration