Secteur d'activité : Traitement de surface - revêtement de surface
Activité de l'entreprise : 
Traitement chimique et peinture de surfaces métalliques
Type d'entreprise : 
PME
Période de création de l'entreprise : Années 70 
Interlocuteur(s) : Président - Responsable maintenance et entretien

CONTEXTE DE L'ENTREPRISE

La société développe des solutions de traitements de surface (dégraissant phosphatant, passivation, anticorrosion...) et des laquages sur tous types de supports métalliques (acier, aluminium, galva, zinc …). Ces revêtements de surface sont par exemple utilisés sur des garde-corps, des portails, de l’éclairage public, des ouvrages d’art, etc. L’entreprise utilise des filtres notamment sur ses équipements d'aspiration des poudres de peinture.

PROBLÉMATIQUE FILTRATION

Le client cherchait un nouveau fournisseur de cartouches filtrantes coniques plissées (+150 cartouches filtrantes à remplacer) mises en place sur ses installations. Ce changement de fournisseur offrait l’occasion de reconsidérer la technologie de fabrication des filtres pour peinture utilisés, pour évoluer vers des médias filtrants plus robustes. 

LA SOLUTION FILTRATION PAR SOFISE

Nous avons proposé à la société de privilégier, pour une meilleure robustesse, des filtres peinture mettant en oeuvre des cartouches filtrantes dans lesquelles les jonctions entre médias filtrants sont réalisées par thermosoudures ultrasoniques, alors que la plupart des fabricants offrent des cartouches filtrantes où la liaison du plissage est réalisée par collage.

1-Filtre conique plissé - filtre pour poudre de peinture

2-Coupe technique d'une cartouche filtrante optimisée pour les équipements de filtration nécessaires en traitement de surface

 

Depuis plus de 4 ans, et grâce aux travaux de développement menés notamment avec le laboratoire Navier de l'Université Paris-Est, nous sommes en effet en mesure de souder entre elles des pièces de matériau plastique filtrant en provoquant localement une fusion de la matière synthétique qui les compose.

Des vibrations ultrasonores haute fréquence sont pour cela envoyées à l’interface des 2 pièces à souder par une tête de soudure, appelée sonotrode. L’énergie libérée provoque une fusion locale du matériau qui les compose, soudant ainsi les parties entre elles.

Ce couplage thermomécanique peut être mis en oeuvre sur des filtres aux formes géométriques complexes et garantit une solidité sans équivalent. La résistance mécanique au niveau de la soudure est a minima 70% plus élevée que celle du média filtrant lui-même. La soudure par ultrasons crée en effet une couche homogène et dense de matériau plastique au niveau de la jonction : la densité de polymères y est double par rapport à celle du média filtrant. A l’inverse, dans le cas d'un simple collage, deux interfaces demeurent : celle entre la colle et l'une des faces et celle entre la colle et l'autre face. Dans cette configuration, la résistance n'est pas constante sur toute la longueur du collage, la quantité de colle n'étant en effet jamais exactement la même en tous points de la zone encollée. 

Nos cartouches filtrantes à média thermosoudés résistent ainsi à des pressions d'air comprimé allant jusqu' 15 bar, là où l'usage garantit en général de 5 à 7 bar.

 

Vous êtes une entreprise dont l'activité est le traitement de surface, le revêtement de surfaces métalliques ? Nous pouvons vous accompagner pour améliorer vos process industriels en matière de filtration.

Contactez un expert filtration